accueil
 

Théâtre, tout public à partir de 10 ans

AHMED REVIENT
d'Alain Badiou
 
Didier Galas
France, Pantin
 
création 2018

Mise en scène et jeu : Didier Galas

Texte : Alain Badiou

Collaboration artistique : Jean-François Guillon, Emily Wilson

Musique : Joël Grare

Son : Thibaut Champagne

Lumière : Perrine Cado

Costumes : Catherine Sardi et Annika Nilsson

Masque : Erhard Stiefel

Spectacle itinérant
(voir p5 du programme du Festival d'Avignon)
 
à 20H pour tous les lieux sauf 20H30 à Mazan
du 6 au 9, du 12 au 16, du 19 au 23
juillet 2018

Durée : 1H30

Réservation :
festival-avignon.com,  04 90 14 14 14,
et (sous réserve) 45mm avant le spectacle, 
sur le lieu de la représentation

 

 

Production : Les Hauts Parleurs Coproduction : Festival d'Avignon, Théâtre du Fil de l'Eau (Pantin), Théâtre L'Arc-en-ciel (Rungis), Comédie de Reims CDN.  Soutien de : Ministère de la Culture Drac Île-de-France et pour la 72e édition du Festival d'Avignon : Adami.   Aide de : Théâtre de la Commune (Aubervilliers), La Grange Dîmière Théâtre de Fresnes.
 
"Didier Galas : s'intéresse très tôt au masque et à la révélation du corps au plateau. Une passion qui le transporte depuis plus de trente ans de l'Occident vers l'Orient. Prônant un théâtre dans la Cité, son approche trouve une expression poétique et politique grâce au personnage de Ahmed. Le public du Festival d'Avignon retrouvera la complicité qui l'avait lié à Alain Badiou dans le feuilleton théâtral La République de Platon. Alain Badiou  : après des études de philosophie, enseigne en lycée puis en université. À la fois militant politique et passionné de théâtre, il travaille avec Antoine Vitez avant d'écrire une série de pièces dont Ahmed le subtil (1984), Ahmed philosophe (1995)... Badiou est aussi romancier et polémiste, s'engageant sur le terrain..."

https://eracm.fr/la-pedagogie/intervenants-et-professeurs/didier-galas

 

 

"Dans cette farce philosophique, Ahmed, digne héritier de Scapin, bouscule les habitudes de pensées d’un monde surmédiatisé. Né de la plume d'Alain Badiou pour dénoncer les tragédies du racisme, Ahmed, personnage de farce contemporaine, apparaît à nouveau au public. Sous son masque créé par Erhard Stiefel et dans le corps et la voix de Didier Galas, il retrouve ceux qui lui ont donné son humanité. C'était il y a plus d'une génération...  En digne héritier de Scapin, ce flamboyant valet des temps actuels envoie valser les canons du monde qu'il retrouve saturé d'informations et d'opinions. Lui non plus n'est plus tout à fait le même. Il doit apprendre à se recomposer dans l'espace, à jongler avec les idées  et la compréhension que les femmes et les hommes ont de leur époque. Rien n'échappe au fleuve agité de ses paroles et il semble s'amuser de tout, aussi à l'aise avec la transcendance qu'avec sa cousine Fatima. À cette proposition faite pour un théâtre itinérant, mobile, direct dans l'adresse et pauvre dans ses moyens, son metteur en scène répond : «Ahmed est séditieux, il dit les choses comme des vérités et s'amuse de leurs conséquences sur la pensée»."