accueil
 
Cirque/ danse acrobatique, à partir de 6 ans
 InTarsi

d'Armando Rabanera Muro, Fabrizio Giannini

 
Compagnie de cirque EIA
Espagne, Catalogne
 
Idée originale : Compagnie de Cirque “eia”
Mise en scène : Compagnie de Cirque “eia” et Jordi Aspa
Chorégraphie : Michelle Man
Scénographie : Compagnie de Cirque “eia” et El Taller del Lagarto
Collaboration artistiques : Roberto Magro, James Hewison, Giulia Venosa  Oiné Ensamble
Interprètes : Armando Rabanera Muro (voltigeur), Fabio Nicolini (acrobate), Fabrizio Giannini (porteur), Manel Rosés Moretó (acrobate)
Direction musicale : Cristiano Della Monica
Costumes : Fanny Fredouelle, Rosa Crehuet
Dessin et lumières : Sarah Filmer "Sankey"
 
12H15
du 9 au 21
-relâches les 12 et 17-
Juillet 2018
Durée : 1H
Réservation : 04 90 83 66 09
 
Production :  Compañía de Circo “eia” et La Destil.leria.
En Coproduction avec : – Mercat de les Flors  (Barcelona), Cirque Théâtre Jules Vernes. Pôle National Cirque et Arts de la Rue (Amiens), Circo Interior Bruto, Lo Máximo (Madrid), Festival Temporada Alta  -Girona Salt-, Festival Pisteurs d’Étoiles ( Obernai, fr), Hameka Fabrique de Création des Arts de la Rue (Communauté de Communes Herrobi).  Avec le soutien et la collaboration de :La Central del Circ – Barcelona, Trapezi. Fira del Circ de Catalunya – Reus, Espace Catastrophe.Centre International de Création des Arts du Cirque – Bruxelles, La Grainerie. Fabrique des Arts du Cirque – Toulouse, L’Estruch Fàbrica de Creació de les Arts en Viu – Sabadell, Atelier Culturel de Landerneau, Flic Scuola di Circo di Torino – Turin, Escuela de Circo Carampa – Madrid / Partenaires Institutionnels : INAEM – Ministerio de Educación, Cultura y Deporte del Gobierno de España, ICEC – Generalitat de Catalunya, Institut Ramon Llull – Llengua i Cultura Catalana. Dans le cadre d’Occitanie fait son cirque en Avignon, la Compagnie de Cirque “eia” a reçu le soutien de ICEC – Institut Catalá de les Empreses Culturals, Institut Ramon Llull – Langue et Culture Catalane, INAEM – Ministère de l’Education, Culture et Sport du Gouvernement d’Espagne.
Prix MAX 2017 (id. Prix Molière) catégorie Meilleur Révélation. Prix Spécial du Jury aux Prix Zirkolika de Catalogne 2016
"Après huit ans d’() expérience artistique () avec la Compagnie de Cirque “eia” nous regardons le futur avec excitation. Tout ce que nous avons vécu () a été extrêmement enrichissant et nous a montré encore (), comment les différences peuvent être () un point de départ extraordinaire pour le développement personnel et collectif.  Avec "Capas", notre première création,() plus de 150 représentations () dans 12 pays, où nous avons rencontré un public très hétérogène () sensible à notre discours artistique fondé sur la sincérité et sur l’aspect humain des arts du cirque. () le désir de continuer sur ce chemin,  nous amène à () donner vie à deux créations de différent format : "Espera", spectacle de cirque en plein air amené par Celso y Frana,
et "inTarsi",  spectacle de cirque en salle porté par Armando et Fabrizio.
Bienvenue dans notre Cirque !"

 

 

"inTarsi est une réflexion sur la grandeur de la rencontre et la transformation des sentiments. Les acrobates s’observent, se jaugent, se portent, se lancent et nous transportent dans leur farandole métaphorique : un «intarsio» fait de fragments de vie, un aperçu du kaléidoscope des relations humaines. Un cirque en perpétuel mouvement, un spectacle fort, poétique, drôle et chaleureux, un moment qui suscite une véritable tendresse pour cette étrange bête qu’est l’être humain."

 

 

 

Le spectacle est fluide et construit, théâtral et circassien, la troupe visiblement soudée et s'entendant bien. Ils nous transmettent énergie, poésie, virtuosité et bon esprit. Cette compagnie semble être une valeur sure en matière de spectacle et de capacité à construire un univers pour le public. Le sens est universel, sans paroles si ce n'est à la fin dans un espagnol aux phrases proches du français, quelques mots pour rire, s'interpellant. Il est toujours question de l'individu seul et d'un groupe face à lui, puis de l'osmose qui se crée quand tous s'accordent, créant des enchainements et des figures plurielles. Pas de dangereux sans raison, comme la figure d'avancer, comme dans les airs, marchant sur le crane d'un autre, qui est aussi présente, mais de façon annexe à tout un travail chorégraphique. Qui les amène de jusqu'en haut du mat central à la piste réinventée sans cesse en différents tableaux, occasions de danses en voltiges et renversements des corps en multiples cabrioles. Effet de jonglage avec les corps comme élastiques pour danser, sauter, s'élever, porter, en utilisant de grands panneaux de bois ressemblant à de longues tables basse comme tremplin  et décor, pour construire et déconstruire l'espace, servant à des jeux de scène de mime et de cirque. Ils sont sympathiques et produisent un spectacle d'acrobaties virtuoses gaies et en musique.

vendredi 13 juillet 2018