accueil
 
Humour, one man show théâtral
REVUE DE PRESSE
de et avec
Christophe Alévêque
Chassotproductions
 
1ère à Avignon

Interprète : Christophe Alévêque

 

75  rue des Teinturiers

 
14H
du 6 au 29
(relâche les 11, 18, 25)
 juillet 2018

Durée :  1H20

Réservation : 04 84 51 07 48

Production : Chassotproductions

 

"Un vaste délire qui sera joué au Théâtre du Rond Point à Paris durant toute la saison 18/19".

 

 

"Alévêque livre sa revue de presse actualisée chaque jour, il déchiquette le monde, sans gilet pare balles. Une thérapie de groupe improvisée, sans limite, sans structure et sans tabou ! S’il s’acharne encore à faire sauter toutes les bombes à sa portée, c’est parce que c’est encore le meilleur moyen de les désamorcer. Ici, en humoriste engagé, dégagé, à la marge, en clown dérisoire ou missionnaire, il décortique l’actu et ce qu'en dit la presse. Il fait sa « revue ». Sur scène, il s’emmêle dans un foutoir de feuilles, papiers, articles, prises de bec et de notes. Alévêque prend les choses en mains, il attaque autant les grands sujets d’actualité que les petits. Tout lui est permis, surtout mettre à mal l’impunité des gens de pouvoir et des manipulateurs de l’information. En ces temps de couvre-feu moral, il a trouvé un espace de liberté d’expression total et salvateur".

 

 

 

Un fameux p'ti gars, bien sympathique en fait, avec globalement une très bonne vue de la politique, pour révéler sous le masque de la déconnade, quelques vérités cachées. La vie en couple lui va bien, il a adouci ses pantalonnades. Le spectacle tissé au fil de l'actualité récente entraine des cascades de rire au gré de ce qu'il dit, enchainements d'énoncés de faits et analyse de ceux-ci, souvent abruptes, ce qui fonctionne. Il ne sait pas tout mais il s'interroge sur ce qu'il lit dans les journaux et n'hésite pas à critiquer nos dirigeants, ce qui est relativement rare aujourd'hui concrètement. Comme il tient à faire glisser, du coté spectacle ce qui est aussi un documentaire sur les escroqueries et faussetés du système politique économique, il tire vers la fin, vers le fantastique, la mise en loupe de faits divers en les traitant par la plaisanterie, qui peuvent choquer les impliqués (faisant part de sa méconnaissance que les drames de faits divers, sont incités par des personnes du renseignement, au courant donc du drame qui va se produire), et sur d'autres faits graveleux qu'il tient à citer en ellipse sans être lourd trop longtemps, pour ne pas qu'on pense qu'il ait abandonné son coté cash, et donner au public ce qui marche toujours.

Mais revenons au début du spectacle. Si pour engager des réformes, notre président à décidé de baisser les allocations logements pour symboliquement baisser le pouvoir d'achat des pauvres et donner aux riches (qui votent) l'impression de faire ce qu'il faut pour assurer leur pérennité, c'est de la stratégie (de communication).  Le journaliste est celui qui met en danger ceux qui combinent des choses pour vous duper. Alors ils sont pourchassés, éliminés même. Nos pays européens, s'ils cachent plus leurs soucis de ne pas révéler, puisque nous ne sommes pas officiellement en dictature, ne veulent pas non plus qu'on dénonce ce qu'ils font pour leurs profits. Voilà de vrais sujets, directs et politique, censés et francs. Bref ce petit gars pourrait être un de nos amis, intelligent, sous ces airs un peu ahuris et vindicatifs. Bon socialiste pourtant en vrai apparemment, il dit que Sarkozy lui manque (en faisant les mimiques qui l'imite), il ne veut se fâcher avec personne; et analyse les faits et volontés affichées qui lui paraissent suspectes.

La façon Christophe Alévêque, c'est de lancer de petites phrases tirées des médias, et de les commenter en les décryptant, d'en lancer d'autres, de son propre chef.
On en apprends sur les meurs de notre Président, (ca explique certaines choses), mais mieux vaux ne pas en parler, chut, ça pourrait ne pas plaire... Rien à voir avec le Radio Bistrot d'une dame à qui on écrit les textes, qui restent en surface des critiques, lançant essentiellement des plaisanteries.

C'est une bonne idée, et aussi une vraie performance, que de réactualiser son spectacle au fil de l'actualité, on peut aller plusieurs fois voir le même spectacle, avec suspense de ce dont Christophe Alévéque va parler ce soir ! Un super spectacle, qu'en effet il est bon de revoir pour en apprendre de toutes ces choses glissées, qui sont un bon résumé de l'air du temps.

jeudi 26 juillet 2018

 

 

 

(le texte en cours est susceptible de modifications)