Festival 2019
 
Marionnettes-objets, tout public, à partir de  4 ans
Une foret en bois... construire
d'Estelle Charles, Fred Parison
.
Compagnie La Mâchoire 36
 
1ère à Avignon

 

Conception, écriture, fabrication : Fred Parison

Mise en scène : Estelle Charles

Jeu et manipulation : Fred Parison

Lumière, régie : Phil Colin

 

 
La Caserne
(ex Caserne des Pompiers)
116 rue Carreterie
 
9H45
du 5 au 26
(relâche les me 10, 17)
 juillet 2019
Durée : 0H40
 
Réservation : 04 90 89 82 63

 

Critique :

Un joli spectacle qui éveille à l'imagination sur les éléments naturels d'une foret, du bois des arbres, des oiseaux, des couleurs, accompagnés des bruits et effets du vent, de la pluie quand l'orage vient. A l'aide de marionnettes faites de morceaux de bois assemblés, tel ce scieur de bûche qui s'anime tout seul,  faisant entendre au gré de son travail les trois coups du théâtre, d'oiseaux marionnettes et de troncs d'arbres nichoirs qui se transforment en disques pour faire de la musique. Bruits d'oiseaux et d'orages en bandes sons, extraits d'émissions énonçant des mots de ce qui compose une foret, depuis des boites sonores. Une voix off de jeune homme décrit son univers, celui de cet homme à casquette et chaussettes rouge, qui a vécu deux mois dans la forêt et y reviens régulièrement. Sans paroles si ce n'est quelques exclamations, l'homme des bois qui sait extraire des choses inattendus d'un décor tout en bois évoquant une cabane dans la nature, sait aussi dessiner, lorsque c'est une porte, celle-ci s'ouvre ensuite, lorsque c'est un tableau, il devient en quelques coups de pinceaux, un Chagall, par les couleurs utilisées. L'homme pour cela, a commencé à dessiner des nuages quand l'orage à menacé, puis de grosses gouttes à l'encre noire qu'il a ensuite accompagnées de traits de pinceaux rouge. C'est devenu une foret aux troncs rouge et aux feuilles vertes maintenant. Il a rajouté une cabane dessiné au crayon noir, comme éclairée par le soleil renaissant après l'orage. Le mot branche en grosse lettres séparées se transforment si on en change des lettres, des mots sortent des arbres. Le décor très charmant, à l'esthétique particulièrement réussis, est exploré parmi sa diversité d'objets tirées du bois, qui allié à l'électricité (fils rouge) deviennent des machines sonores ou des sculptures qui s'animent. Immersion au pays du bois, 40 mm de poésie.

samedi 13 juillet 2019

 

Livret :

"Une forêt en bois ... construire est un hommage à la forêt, celle que l’on arpente, celle que l’on observe, celle que l’on fabrique. Ça et là, un fatras d’objets de bois et de fragments de la forêt. Il y a un homme. C’est un constructeur. Un dompteur de bois, de mots, de figures et de matières. À travers des dispositifs plastiques et mécaniques, il va tenter de reconstituer un puzzle forestier. Cette forêt, c'est la sienne, il la fabrique à son image, de bric et de broc, fragile et en mouvement. Il nous révèle ainsi une vision poétique et surréaliste du monde".

 

Productions et soutiens :

Coproduction : La Mâchoire 36, Théâtre Gérard Philipe - Scène conventionnée pour les arts de la marionnette et les formes animées (Frouard). . Avec le soutien financier du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, du Conseil Régional Grand Est, de la DRAC Grand Est et de la Spedidam. En partenariat avec la MJC des Trois Maisons et la Ville de Nancy