Festival 2019
 
spectacle musical, à partir de 5 ans
]xsaisons]
d'Audrey Decaillou
Cie See

Mise en Jeu : Stéphane Fortin Collaboration : Denis Paumier

Interprète : Audrey Decaillon

Création Sonore : Olivier Soliveret
Création Lumière : Nicolas Buisson

 
Occitanie fait son cirque/
Ile Piot
22 chemin de l'Ile Piot
(prés du Gymnase, au bout à droite du Pont quand on vient de Villeneuve, à 5mm)
 
14H20
du 8 au 20
(relâche les j 11, ma 16)
 juillet 2019
Durée : 0H50
Réservation : 06 71 31 03 42 /
 06 71 31 04 68

  

Critique :

C"est saison un peu sidérale, la scène est noire avec fond noir, éclairée d'une lumière rasante. Par moment des éclairs de lumière très vive, puis un noir, comme le flash d'un appareil photo, fige la scène et les gestes en cours.
Comme d'un marécage émergent des joncs,. ou bien il s'agit de blés (mis en forme de bouquet)  se balançant dans les champs, au gré du vent, de l'orage, de la tempête. La danseuse, à l'aide de mats se tient sur des échasses, devenant elle-même un brin de blé, un bouquet de joncs, qui lutte pour ne pas plier trop, se rompre. Ainsi elle brave un vent imaginaire, une terrible tornade.
Il y a de ces tiges flexibles comme du blé, en boisseau, sur la scène un peu partout, qu'elle organise. Avec des pots noir, elle en devient un, s'en coiffant la tête, marche, danse avec. L'acrobate jongle, puis dispose les tiges de jonglage, à l'envers sur le sol  pour qu'elles y tiennent, alignées. Puis par la danse, tout en jonglant à nouveau, elle dissémine tous ses alignements. Régulièrement comme fatiguée ou découragée, elle laisse tomber ses outils, tombe, se relève.
 
La danseuse en short noir a dessiné juste en dessous un trait blanc sur ses jambes. Pour le final, elle porte une longue et large jupe mongole. Elle tournoie les pans large de sa jupe faisant un cercle, tandis qu'elle dissémine des fleurs roses qui s'éparpillent joliment sur le sol autour d'elle. A la suite, ce sont des pétales blanches qui sont jetées au sol, ressemblant à des plumes. La scène est devenu un champ de fleurs. L'acrobate semble vouloir faire une allégorie entre les forces de la nature, la lutte au sein de celle-ci, si elle on un végétal, ses difficultés en tant qu'humain pour faire ce qu'on doit faire. La musique est, omniprésente, orte, avec en leitmotiv, "Les quatre saisons" de Vivaldi", les figures de danse sont parfois réalisées en fonction de la musique.
 
Imiter les blés, provoquer un champs de pétales de fleurs, font de beaux moments parmi des figures où le rêve semble très présent, expliquant peut-être un environnement comme dans le néant fait de miroirs noirs. Est-il question de la genèse du monde ? Souvent la danseuse imite le nouveau né, qui peut avec autant d'agilité bouger ses mains et ses pieds, symbolisant la naissance, le début de tout être.
La pièce existe en version plus courte, si on veut la programmer ainsi.

jeudi 18 juillet 2019

 

 

Livret  :

"XSaisons Pio Ospedale Della Pietà est un cirque chorégraphie, expressif, excessivement poétique et un brin classique… Les saisons nous parle du temps qui passe, la virtuosité nous fait l'éloge de la nature et le jonglage nous raconter l’empreinte de l’Homme".

 

 

Productions et soutiens :

La Verrerie d'Alès / Pôle National Cirque Occitanie (30), Euroculture, Riom ès Montagne (15), Le Kiasma, ville de Castelnau Le Lez (34), , Henry’s, Karlsruhe (DE) et Henry's France; Bourse Rastelli Award (Italie), Fonds Artscène, portail art de la scène, Jonglissimo Trac Reims (51), Ecole de Cirque Zépétra Castelnau Le Lez (34), Théâtre des deux Mains Villeneuve de Marsan (40), Centre de Création, résidence Red Fest’ Alles sur Dordogne (24)