accueil

THEATRE EN MOTS

Critiques et réflexions suite à une représentation théâtrale, sélections de spectacles. A wensite which alows to the spectator to make share sound felt by a play that he has just seen

 
 
 
 


     
 
     
      Festival d'Avignon
            In> 4-25  Off> 6-26 Villeneuve en Scène > 10-23
                    juillet 2015

 

 

Théâtre Caserne des Pompiers

*
Festival d'Avignon 2015 : In, Off, Villeneuve en scène
Informations et critiques sur des spectacles figurant sur le site   

 In /Off

 

Théâtre Des Doms
 5 au 26 juillet 2015

 

 

Sélections de pièces de théâtre, de spectacles, du Festival d'Avignon 2015

Festival Off, Villeneuve en Scène,  Festival d'Avignon (In)

 

 

*Loin de Linden
de Veronika Mabardi
                        Atis Théâtre                          
étude burlesque du comportement humain
en milieu bureaucratique  
 Théâtre des Doms
 à 20H    
du 5 au 26 juillet 2015, relâche les 15, 22
Présence Pasteur
 à 21H50    
du 4 au 24 juillet 2015, relâche les 10, 17
 à 13H      
du 4 au 26 juillet 2015

 

Inaugurations, de JP Bodin-La Mouline /La Clique sur Mer

Jean-Pierre Bodin
*Dans ce piano tout noir
Romain Didier en concert
  Romain Didier/CieVocal 26 

 

Plaine de L'Abbaye
à 18H   
du 10 au 23 juillet 2015, relâche le 14
     Théâtre des Lucioles
        à 19H   
        du 4 au 26 juillet 2015
Caserne des Pompiers
     à 22H30   
    du 6 au 22 juillet 2015 relâche les 10, 17

 

   *Voluminosité     
       Compagnie Retouramont           
   Création 2015     
Les Misérables
d'après Victor Hugo,
de Karine Birgé/ Marie Delhaye
  Cie Karyatides  
The Last Supper
Cloître de la Collégiale
à 11H    
du 10 au 18 juillet 2015, relâche les 12, 17
  à 20H     
du 10 au 19 juillet 2015, relâche le 17
Théâtre des Doms
        à 13H     
   du 5 au 26 juillet 2015, relâche les 15, 22
Jardins Ceccano
    à 18H   
   du 18 au 25 juillet 2015

 

            de Matéi Visniec          
    Compagnie Umbral  
de Fabrice Melquiot
Compagnie El Ajouad
Présence Pasteur
à 12H15   
du 4 au 26 juillet 2015, relâche les 10, 17
à 14H30  
du 6 au 25 juillet 2015 relâche le 15
          Théâtre des Vents
            à 22H  
             du 4 au 26 juillet 2015 relâche le 20
           Théâtre des Remparts
             à 10H   

 




de Lina Lamara
  Randa Records/ Théâtre Alandalus

 

          *Léon      
         de Thierry Combe   
              Pocket Théâtre     
Le Petit Monde   
de Tchouang Tseu   
Compagnie San Tuo Qi  
Al Andalus Théâtre
   à 18H15       
du 4 au 26 juillet 2015, relâche les 8, 15, 20
         Espace Alya   
         à 21H    
         du 4 au 26 juillet 2015
          Théâtre de l'Etincelle
            à 10H30   
            du 4 au 26 juillet 2015, relâche le 20

 

une histoire d'amour goût bulgare
de Cédric Chapuis
Fabrice Murgia/Nicolas Buysse/Fabio Zenoni
Compagnie Les Boîtes à idées      
*Le Petit Prince
d'après Saint-Exupéry
      Compagnie des Comédiens de l'Olivier
Théâtre des Lucioles  
à 13H55     
du 4 au 26 juillet 2015
    La Manufacture
     à 21H   
       du 16 au 19 juillet 2015    
Cour du Barouf
      à 9H50    
       du 4 au 26 juillet 2015, relâche les 9, 16, 23

 

Fugue
de Samuel Achache
     *Lowland       
              Roser Lopez Espinosa             


 No World / FPLL      
Winter Family      
Création 2015       
Cloître des Célestins
 à 22H    
du 15 au 18, et du 20 au 22 juillet 2015
  Les Hivernales
     Centre de Développement Chorégraphique
     à 15H30    
    du 10 au 20 juillet 2015 relâche le 15
Festival d'Avignon
Villeneuve-lez-Avignon
    à 18H    
  du 5 au 7, du 9 au 12 juillet 2015

 

 
 

Et aussi, des spectacles du Festival d'Avignon 2015, présentés lors de Festivals d'Avignon précédents :

L'ami des Belges, de Jean-Marie Piemme, du 4 au 26 juillet 2015, relâche le 18, 10h10, L'entrepôt, 1ter bd   
             Champfleury

 Femmes de ferme, du 4 au 26 juillet 2015, 11h30, 11h30 et 15h le vendredi, relâche le jeudi, Théâtre de l'Alizé

La Belgique expliqué aux Français, de Pierre Mathues  : du 4 au 26 juillet 2015, 16h, La Tache d'Encre

Tintinnabulle, de Rémi Pedevilla : du 4 au 26 juillet 2015, relâche les 8, 15, 22 juillet,  10h45,  Présence Pasteur

La Locandiera, de Carlo Goldoni : du 11 au 15 juillet 2015, 12h45, Cour du Barouf

 


 
 
D'autres spectacles, du IN, Off, et Villeneuve En Scène :  
 
 
-Retour à Berratham, d'Angelin Preljocaj, Festival d'Avignon Cour d'honneur du Palais des Papes  à 22H, du 18 au 25  juillet 2015
de Thomas Depryck,  Compagnie De Facto / Antoine Laubin , Théâtre des Doms,  à 22H,  du 5 au 26 juillet 2015, relâche les 15, 22

-Désaxés Mystère Sax Cie La Mauvaise HerbeCollège de la Salle, à 16H, du 4 au 26 juillet 2015

-Les mots perdus  de François Kah,  Collectif les Alices, Théâtre des Doms, à 15H30,  du 5 au 26 juillet 2015, relâche les 15, 22   


-La République de Platon  
adaptation d'Alain Badiou Festival d'AvignonL'Autre Scène du Grand Avignon - Vedène à 12H,du 4 au 24  juillet 2015, relâche le 6, 13, 20

 

 



Edito
de fin de Festival d'Avignon 2015, In et Off, Villeneuve en Scène
 
Le festival se termine, treize jours de présence pour le site, une trentaine de spectacles vues,
une quinzaine de pièce se distinguent sur les 26 pièces sélectionnées (Off, Villeneuve en Scène, In) : un record de pourcentage positif.
 
La rébellion pointe son nez dans des créations nouvelles, d'auteurs vivants remarquables.
Ainsi des pièces parlent de notre époque, dans une direction de résistance et d'engagement qui avaient disparus.
Des pièces d'auteurs classiques remontées aujourd'hui, retrouvent résonances dans notre monde. Des pièces s'appuient sur le passé, pour dessiner la voie d'un avenir. D'une manière plus simple de formes que ces dernières années.
 
Le public est là, lorsque des auteurs, acteurs, metteur en scène, investis, intelligents et passionnés, lui propose une pièce de théâtre inédite, de qualité, originale, travaillée, dans des rapports au monde authentiques des personnages.
 
La pièce "Loin de Linden" est de celle là. Présenté au Théâtre des Doms, la salle est comble jusqu'au dernier jour les bravos fusent. Sur le même thème, "The Last Supper", dans le In, était dans une veine pour le thème, de l'excellent "Radio Muezzin" en 2009 de Stéphan Kaeghi, sur la vie de gens à l'étranger, avec des rapports sociaux aux codes différents mais où apparait la même humanité.
 
Les spécificités nationales et culturelles différentes sont enrichissantes à voir, décortiquées par la création théâtrale, qui peut, s'en amuser, en relever les rapports avec notre mode de vie; pour un mode d'emploi à usage quotidien.
 
L'ère du socialisme, bien qu'actuellement bien mal en point, a permis de se réapproprier, espérons le, notre esprit citoyen, syndical. De lutte pour de bonnes valeurs, et la liberté éclairée de forces créatives et intellectuelles à l'oeuvre.
 
Des pièces résistantes furent : "De la Porte d'Orléans", "Nourrir c'est un métier", "Les Burelains", "les Misérables", "le Réserviste", même "Les Mots perdus. Et le grand et grave "Mémoires des Serpillières", dernière pièce de Matei Visniec, dont le sujet est la cause des guerres dans le monde (l'endoctrinement militaire).
 
D'autres pièces revendiquent les origines, la nécessité de l'art opposée à la gravité de l'ignorance, dans "Inauguration" de Jean-Pierre Bodin, joué à Villeneuve en Scène.
 
La revendication d'un goût pour l'antan, les espérances d'un monde solidaire, marque sa place et fait du bien;  on ose un peu plus critiquer la politique, descendre dans la rue pour militer, faire comprendre.
 
Des pièces mettent en scènes ces revendications. La voie d'un nouveau rôle, pour le théâtre ?
 
 Bonne suite aux pièces jouées ce festival.
 
Gardons l'esprit de lutte contre l'opprimant, les dictateurs de la pensée.

 

 

Et n'oublions pas de lutter...
Contre ceux, qui mobilisent, étudiants, commerçants, personnes de services publics, pour harceler, sous couvert de moqueries et de jeu.  Partout, en France, suivant leur cible, y compris à l'étranger,  Utilisant d'autres cibles parfois totalement innocentes,
faible, ou affaiblie volontairement. 
Un fonctionnement, qui désigne des individus
dans le but de les détruire,
créant des bras armés, de la société contre elle même.
 
Ceci existe depuis des décennies,
dont personne ne parle sauf sporadiquement, maintenant sous d'autres formes.
Ces situations  servent les analyses sociologiques du Cnrs sur le comportement humain, en situation de stress notamment.
 
Comprenons que derrière chaque accidents, chaque disparitions, faits divers, dits de hasards, relatés ou non par les médias, il y a eu, plans.