accueil
 

Théâtre

LE GRAND THEATRE D'OKLAHAMA
librement inspiré de Frank Kafka
 
Création 2018
de Madeleine Louarn et Jean François Auguste
Morlaix
 
 

Texte librement inspiré des œuvres de  : Franz Kafka

Mise en scène : Madeleine Louarn, Jean-François Auguste
Chorégraphie : Agnieszka Ryszkiewicz
Dramaturgie : Pierre Chevallier
Scénographie : Hélène Delprat

Avec : Tristan Cantin, Manon Carpentier, Guillaume Drouadaine, Christian Lizet, Christelle Podeur, Jean-Claude Pouliquen, Sylvain Robic

Musique : Julien Perraudeau
Lumière : Mana Gautier
Costumes : Claire Raison

 
L'Autre Scène
du Grand Avignon -Vedène-
(Navette)

 

15H
du 7 au 8, du 10 au 12
juillet 2018

Durée estimée : 1H30

Réservation :
festival-avignon.com,  04 90 14 14 14,
et (sous réserve) 45mm avant le spectacle,
sur le lieu de la représentation
                                                                                                                                    JF Auguste /   Comédiens et comédiennes de la Cie la Catalyse

Production : Théâtre de l'Entresort, For Happy people and co. Coproduction : MC93 Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis Bobigny, Le Quartz Scène nationale de Brest, MC2 : Scène nationale de Grenoble, CDN Besançon Franche-Comté, Théâtre national de Bretagne, Festival d'Avignon, Théâtre du Pays de Morlaix, L'Esat des Genêts d'Or. Avec le soutien de : l'Adami pour la 72e édition du Festival d'Avignon.  Avec la participation  : Jeune Théâtre National

 

"Des derniers écrits de Kafka, les acteurs handicapés de Catalyse puisent la liberté et la lucidité pour tirer le fil des mécanismes de l’assimilation comme outil de la domination"

 

 

 

La rencontre de l'équipe artistique au site Louis Pasteur du Festival, a permis de découvrir les comédiens de cette vraie troupe de théâtre qu'est la Catalyse, très investis dans leurs rôles. Le choix de Kafka pour les metteurs en scène trouve résonnance avec les difficultés nées de la société, qui sont des embuches supplémentaires pour qui est handicapé. Les comédiens à qui la compagnie aide à apprendre les textes, ont intégrer le sens des écrits de Kafka pour interpréter leur personnage, et le faire sien pour les représentations. C'est une rencontre qui donne envie de voir le spectacle, riche de possible et d'espoir, de différences qui transmettent un autre aspect de ce qu'est le théâtre, joué par des personnes dont on pourrait penser qu'ils ne pourraient le faire. Le thème de l'assimilation utilisé comme outil de domination dans la pièce, prends tout son sens.
Le lieu verdoyant ou s'exprime un cercle de spectateurs, acteurs, metteurs en scène, est réjouissant, les personnalités de certains comédiens (nes) s'y révèlent de façon attachante, et intrigante quand au spectacle présenté en ce moment..

lundi 9 juillet 2018